Comment établir des relations de mentorat fructueuses 

Des organisations du monde entier ont constaté que la mise en œuvre d'un programme de mentorat  peut conduire à des niveaux plus élevés d'implication des collaborateurs, de partage des connaissances et de fidélisation de l'emploi. Avec ce genre d'avantages, il n'est pas étonnant que 71 % des entreprises de la liste de Fortune 500  offrent des programmes de mentorat à leurs collaborateurs. 

Pour tirer parti des avantages d'un programme de mentorat, il y a des facteurs importants à prendre en considération. Ces facteurs détermineront le niveau de réussite de votre programme. Le plus important d’entre eux est le succès des relations de mentorat de votre programme. 

L'impact des relations de mentorat sur votre programme 

Le mentorat vise à établir une collaboration ou un partenariat mutuellement bénéfique pour atteindre des objectifs spécifiques. Ces partenariats sont appelés relations de mentorat et sont constitués d'un mentor et d'un mentee. Ces relations sont l'épine dorsale de tout programme de mentorat, car c'est là que le mentorat se produit. 

Grâce à des relations de mentorat fructueuses, votre organisation peut : 

  • S’engager davantage et permettre de meilleures performances du personnel 
  • Renforcer l’idée de votre engagement dans le développement des collaborateurs 
  • Créer une culture qui encourage les idées nouvelles et innovantes 
  • Démontrer aux parties prenantes que vous avez mis en place un programme de mentorat actif et réussi
Le succès de votre programme de mentorat dépendra en grande partie du succès global des relations de mentorat. Pour atteindre cet objectif, ces relations doivent être gérées et cultivées. Ce processus commence par le jumelage de vos mentors et vos mentees. 
Jumeler les mentors et les mentees pour une relation réussie 

Le jumelage des mentors et des mentees  est l'une des étapes les plus critiques dans la mise en œuvre d'un programme de mentorat. À défaut de jumelages effectifs entre participants, le niveau de réussite requis pour obtenir des retours sera insuffisant. Bien qu'il n'y ait aucune garantie de succès, l’adoption d’une approche proactive augmentera les chances d’un jumelage réussi entre les participants. 

Les bonnes pratiques du service de mentorat 

Si aucun processus de jumelage n'est prévu, vous constaterez une augmentation du nombre de relations de mentorat infructueuses. Nous partageons ci-dessous plusieurs bonnes pratiques qui ont un impact sur l'efficacité du processus de jumelage. 

1. Recruter des mentors et des mentees qualifiés 

Ne recruter que des mentors et des mentees qualifiés pour participer à votre programme de mentorat. Par exemple, si vous mettez en œuvre un programme de mentorat pour le développement du leadership, un mentor qualifié serait un haut dirigeant de votre organisation. 

Il est particulièrement important que vous vous assuriez que vos mentors sont correctement qualifiés. Vous voulez des mentors capables de vous donner un aperçu de votre organisation ou d'un poste spécifique. Toutefois, vos qualifications doivent aller au-delà. Vos mentors doivent posséder les types de compétences et d'aptitudes correspondant au type de programme que vous créez et à ceux dont les bénéficiaires de ce programme ont besoin. 

2. Établir des critères clairsde jumelage  

Vos critères de jumelage vous aideront à déterminer la meilleure adéquation possible pour vos mentors et vos mentees. 

Les critères normalisés de jumelage incluent : 

  • Le niveau de carrière professionnel 
  • La fonction entrepreneuriale 
  • Le poste de travail 
  • Les compétences liées aux postes 
  • Les compétences interpersonnelles 
Lorsque vous établissez ces critères, tenez compte de vos objectifs commerciaux. Par exemple, si votre objectif commercial est de créer une équipe de direction diversifiée, vous devez inclure l'appartenance ethnique ou le sexe dans vos critères de jumelage. 

3. Préciser le type de jumelage que vous mettrez en place  

Il existe trois types communs de service de mentorat. Il est important que vous choisissiez celui qui convient le mieux à votre programme de mentorat. 

  • L'auto-concordance  a lieu lorsque les participants au programme choisissent leur propre partenaire. Ce type de jumelage fonctionne bien pour des programmes de mentorat plus inclusifs et simplifiés. 

    L'auto-concordance permet au mentee de choisir le mentor précis qui correspondra le mieux à son développement. Cela tend à conduire à une relation plus fructueuse et plus réussie. Toutefois, l'absence de contribution de l'administration signifie que vos objectifs d’entreprise ne sont pas prioritaires au moment de la mise en correspondance.  
  • Le jumelage administratif  a lieu lorsque les gestionnaires du programme ont un contrôle total sur les mentors et les mentees jumelés. Ce type de jumelage est bénéfique lorsqu'un programme de mentorat a des objectifs très spécifiques, comme c'est le cas d'un programme axé sur la diversité et l'inclusion. 

    Le jumelage administratif garantit que vos objectifs d’entreprise sont pris en compte à chaque mise en correspondance. Toutefois, le processus peut prendre du temps. Il n’existe pas non plus de garantie que ce style de jumelage placera les participants dans une relation qui réponde à leurs besoins personnels de mentorat. 
  • Le jumelage hybride  est une combinaison entre l’auto-concordance et le jumelage administratif. Ce type de jumelage vous donnera le meilleur des deux mondes. Vos administrateurs peuvent s'assurer que les objectifs de l'entreprise sont pris en considération, tandis que vos mentees peuvent choisir le mentor le plus qualifié. 

La mise en œuvre de solutions logicielles pour faciliter le jumelage. Le logiciel de mentorat  vous donne la possibilité d'optimiser votre processus de mise en correspondance. Avec le logiciel, des algorithmes sont utilisés pour analyser les critères de correspondance et suggérer la meilleure correspondance possible. Le logiciel de mentorat vous permet également de suivre la progression de chaque relation de mentorat grâce à l'outil de suivi. Les données de l'outil de suivi peuvent être utilisées pour générer des rapports afin d'analyser le succès de votre programme de mentorat. Ces rapports sont utiles pour montrer aux parties prenantes la valeur de chaque jumelage réussi. 

4. Suivre les relations de mentorat après le jumelage  

Les relations mentorales durent généralement de 8 à 12 mois. Historiquement, nous avons constaté que les relations de moins de 6 mois ne sont pas assez longues pour pouvoir prétendre à un véritable développement. À l’inverse, une relation qui dure plus de 12 mois a tendance à stagner.  

Il est important que vous surveilliez l'ensemble du processus de la relation mentorale, et pas uniquement la phase initiale de jumelage. Les mentors et les mentees jumelés auront besoin de votre aide pour maintenir des relations fructueuses. 

Exemples d'échec d'une relation mentorale 

Il est vrai que tous les services de mentorat ne débouchent pas sur une relation fructueuse. Les raisons pour lesquelles une relation de mentorat ne fonctionne pas sont variables. Voici quelques-unes des raisons les plus courantes : 

  • Le mentee était simplement jumelé avec le mauvais mentor : indépendamment du nombre de plans que vous aurez mis en place, des jumelages défavorables peuvent toujours se produire. 
  • Le mentee et le mentor n'ont pas la formation suffisante pour exercer leurs fonctions : offrir une formation à vos participants avant qu'ils ne commencent la relation mentorale est un excellent moyen de prévenir cette situation. 
  • Absence de critères de qualification définis : les mentors et les mentees doivent initier leur relation en sachant sur quels critères ils ont été jumelés. 
  • L'un des participants a quitté l'organisation : le mentorat étant généralement un programme interne, il est rare qu'une relation se poursuive après le départ d'un des participants. 
  • Les engagements ne sont plus tenus : il arrive qu'un mentor ou un mentee ne soit plus disposé à s'engager dans la relation le temps qui s’avèrerait nécessaire. 
  • Des attentes irréalistes : trop souvent, nous avons vu des relations échouer parce que les mentors et les mentees avaient des attentes irréalistes quant aux résultats. Soyez franc ou franche avec vos collaborateurs sur les objectifs fixés de votre programme de mentorat.  

Il vous incombe d'aider le mentor ou le mentee à mettre fin à la relation de mentorat qui a échoué et à trouver un nouveau ou une nouvelle partenaire. Avant de procéder à la mise en place d’un nouveau jumelage, aidez-les à déterminer pourquoi la première relation n'a pas fonctionné. Cela permettra à chacun d'ajuster les critères et les attentes envisagés pour le nouveau jumelage. 
 

Chez Insala, nous avons plus de 20 ans d'expérience, ce qui nous a permis de concevoir et de développer un logiciel de mentorat qui répond aux besoins directs de nos clients. Les objectifs uniques de votre organisation seront mis en œuvre de manière à ce que vos objectifs puissent être atteints. Le logiciel de mentorat d'Insala, ainsi que nos 20 ans d'expérience dans la prestation de conseils de mentorat, vous aideront à concevoir et à mettre en œuvre un programme de mentorat réussi.  Demandez une démo  pour en savoir plus sur la façon dont les logiciels de mentorat peuvent être utiles à votre organisation. 

Explore our Career Development Resources

Share: